23/12/2014

Rythmes : nouveau désaveu pour le Maire de Yerres

Le conseil d'état a rejeté le recours du Maire de Janvry pour faire annuler le décret instaurant la semaine de 4 jours et demi.
Mr Schoettel, maire de Janvry et Mr Nicolas Dupont -Aigan s'étaient mobilisés depus des mois pour faire annuler le décret
Lire l'article

Les maires de Yerres, Janvry et Montgeron le 23 avril


Le 10 décembre, le rapporteur public avait rejeté la requête et conclu :
  • le décret Peillon n'a pas entraîné de « changements fondamentaux » car le temps de présence des enfants à l'école n'a pas changé malgré le mercredi matin, c'est-à-dire 24 heures hebdomadaires;
  • « le décret n'a pas eu d'incidences sur l'accueil des enfants handicapés ou sur un éventuel transfert de compétences pour les communes »;
  • la réforme des rythmes scolaires "n'a pas engendré de dépenses supplémentaires, en tous les cas pas de nature à mettre en danger l'économie des communes concernées »; 
  • Si ces dépenses « ne sont pas contestables », elles restent « limitées ».

25/11/2014

Le Val d'Yerres contre l'enseignement artistique


"Les classes à horaires aménagés musicales offrent à des élèves motivés par les activités musicales (instrumentales ou vocales) la possibilité de recevoir, en complémentarité avec leur formation générale scolaire, une formation spécifique dans le domaine de la musique dans des conditions leur garantissant les meilleures chances d'épanouissement. Cette formation spécifique vise à développer des capacités musicales affirmées dont les prolongements attendus sont la pratique amateur ou l'orientation professionnelle, conformément au schéma d'orientation pédagogique publié par le ministère de la culture." CIRCULAIRE N°2002-165 DU 2-8-2002 MEN - DESCO

Sauvées in extremis à la rentrée 2014-2015, les classes Cham-Chad du collège Bellevue-Crosne vont-elle disparaitre? l'inquiétude grandit et gagne, les rumeurs courent, les élus éludent les questions ou incriminent l'Etat, la concertation promise se fait toujours attendre...

Or qu'en est-il des politiques de sensibilisations artistiques et culturelles en milieu scolaire, dans notre agglomération depuis six mois?

Le 30 juin, le conseil communautaire du Val d'Yerres a voté la suppression des interventions en milieu scolaire effectuées par des enseignants du réseau des Conservatoires (par exemple l'Orchestre  à l’école élémentaire Georges Brassens de Crosne touchant toutes les classes du CE2 au CM2 a été interrompu sans autre forme de débat). 

Les projets des professeurs du Conservatoire concernant la réforme des rythmes scolaires ont reçu une fin de non recevoir.

Non contents de renoncer à toucher de nouveaux publics en primaire, les élus s'en prennent maintenant au secondaire : aujourd'hui, c'est la mort annoncée des classes à horaires aménagés musique et danse du collège Bellevue.

Jusqu'où ira-ton ?

19/11/2014

Questionnaire revu et corrigé

En cette rentrée, le conseil local FCPE-Guillaume Budé a lancé l'idée d'une refonte du questionnaire distribué  aux parents, en vue de la préparation des conseils de classe et d'un meilleur dialogue avec le collège.

Désormais, les questions sont plus ouvertes et les sujets abordés classés selon les compétences des instances où siègent les représentants des parents d'élèves (conseil d'administration et conseils de classe). La PEEP en a accepté le principe après de nombreux échanges.



11/11/2014

Dans le Val-de-Marne, des « anti-gender » terrorisent la FCPE

A la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) de l’école Paul Langevin de Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne) l’heure est à « l’extrême méfiance ». Depuis quelques mois, des proches de la Manif pour tous mènent une guerre contre la fédération. Ils ont même menacé physiquement Stéphanie Michel, présidente du conseil local de la FCPE 94.

C'est à lire sur rue 89

Vous pouvez également apporter votre soutien en signant la pétition par ici  aux côtés de la FCPE 94, la Ligue des Droits de l’Homme, l'Ufal etc.

09/11/2014

Yerres et les rythmes scolaires ...

La ville de Yerres a décidément du mal avec les rythmes scolaires. Outre qu'aucune activité périscolaire n'y est organisée pour les enfants, la Municipalité semble assez  mal informée (dans le meilleur des cas) des mesures d'accompagnement de cette réforme. Ainsi peut-on lire dans l'ordre du jour du Conseil municipal du 24 novembre 2014 que le fonds d'amorçage ne sera prolongé que pour les zones relevant du fonds de solidarité urbaine et que la ville doit demander une subvention exceptionnelle! C'est inexact.

Pour l'année 2014-2015, la commune était, comme toute les communes de France, éligible au fonds d'amorçage qui finance la réforme des rythmes scolaires (soit 50 euros par élève auxquels s'ajoutent 40 euros par élève de la CAF).

Concernant 2015-2016, la commune  peut de nouveau bénéficier de cette dotation, si elle met en oeuvre la réforme. L'annonce en état faite au Sénat et une nouvelle mesure conditionne l'octroi de ce fonds à la mise en place effective d'un Projet éducatif territorial (PEDT). Jusqu'ici les communes pouvaient bénéficier du fonds y compris celles ne proposant aucune activité périscolaire ...!

Avec cette demande de subvention serait-il permis d'espérer que Yerres se décide - enfin - à mettre en place des activités culturelles et sportives sur le temps périscolaire et présente son projet éducatif ?

07/11/2014

Le Diplôme national du brevet en chiffres

Le Ministère de l'Education nationale a publié an mars une note d'informations sur les résultats au brevet de 2013, avec des analyses intéressantes des résultats selon, notamment,  le sexe, l'age et l'origine sociale.

Pour en savoir plus et lire de document


En 2014, Le taux de réussite au DNB est de 85,2 %.  674200 candidats ont obtenu le brevet, sur 791200 candidats qui s'étaient présentés à l'examen; la moitié a été reçue avec mention.

Le site France-examen qui s'essaye à l'inévitable palmarès des collèges, publie néanmoins les résultats par établissements.






 

30/10/2014

Cadenas,manif' et subventions municipales aux coopératives scolaires, la suite...

Dans un  récent article, nous vous alertions sur le coût que pouvaient représenter pour la ville le cadenassage des écoles, la manifestation qui s'en est suivie et la vaine consultation sur les rythmes scolaires. 
A la suite du Conseil municipal du 13 octobre 2014 où le sujet a été abordé, des conseillers municipaux d'opposition présentent sur leur site les chiffres que le Maire et son Cabinet ont bien voulu leur communiquer.

Le montant des dépenses est ainsi évalué à 7931€ : cette somme pourrait s'avérer plus élever. En effet , les dépenses de serrurerie paraissent sous-évaluer (1600€ ht)  en comparaison de celles de Montgeron (3400€ ht) qui compte pourtant 5 écoles de moins et des cadenas moins ... "spectaculaires".
 
Selon nos informations, il faut également ajouter 600€ de banderoles "consultation rythmes scolaires".
D'autres chiffres circulent (702 euros de distribution des tracts à la gare et dans les boites par un distributeur, 1416 € pour l'impression et la diffusion du 4 pages sur les rythmes scolaires) dont on se sait s'ils sont ou non intégrés aux chiffres communiqués  à savoir : 3723€ pour la manifestation du 3 septembre  et 1916€ pour la consultation des parents d'élèves...
Le coût de l'opération serait donc d'au moins 8531 € (nous espérons à terme quelques précisions)

Nous dénonçons ces dépenses qui n'ont été d'aucun bénéfice pour les écoliers (fermeture des écoles, suppression d'une matinée de classe, consultation inutile car ayant déjà eu lieu) et qui représentent des sommes importantes à l'échelle des dotations scolaires.

En effet, chaque année, nous militons pour une augmentation (alignée sur le cout de la vie au minimum) de la dotation "fournitures" par élève; en 2012, l'augmentation d'1.85 € avait été ici même saluée comme un ... événement.

Nous regrettons également que les sorties scolaires soient limitées faute de moyens : la dotation par élève est de 15 €/an.

Il est donc utile de rappeler que ces 8531 euros auraient permis de financer la sortie de 19 classes ou de 568 élèves.

Entre écoles cadenassées et enfants aux musées, la FCPE fait son choix.

24/10/2014

Photo de classe, video de classe

Afin de passer commande des photos individuelles et/ou de classe, les parents d'élèves du Collège Budé ont reçu par courrier un carton "mode d'emploi " et une carte nominative permettant de se connecter au site Video de classe.

Aucun courrier explicatif ou de présentation n'accompagnait cette carte (ci contre), ce que nous regrettons. Cette correspondance a été identifiée comme publicité par nombre d'entre vous et jetée. D'autres ont reçu une carte à un autre nom d'élève, certains ont connu des bugs d'identification ou regrettent qu'on ne puisse voir la photographie individuelle avant de la commander. Enfin c'est un mail annonçant "J-10 pour passer vos commandes de photos" qui a alerté les familles sur cette question! 

A ces méthodes étonnantes s'ajoute l'insatisfaction quant à la piètre qualité des photos et vidéos réalisées par ce prestataire.

Nous allons nous enquérir des budgets affectés à cette opération et à leurs retombées bénéfiques, le cas échéant, pour le collège.

Par ailleurs, si le site Vidéo de classe se revendique comme réseau social du collège, il est à craindre que les informations que les enseignants y inscrivent, ajoutent un brin de confusion avec les fonctions de l'ENT encore sous-exploitées.

12/10/2014

Au travail !

Bravo à tous les candidats et  à  tous les parents qui se sont mobilisés pour tenir les bureaux de vote vendredi et samedi.
Un grand merci à tous ceux qui nous ont apporté leur suffrage et permis d'être présents en nombre dans les établissements scolaires de Yerres, après une rentrée médiatico-politique bien éloignée de l’intérêt des enfants.

Trop d'élus ! peu d'élus ...

A l'école Victor Hugo, la FCPE a obtenu 8 sièges mais n'avait que 6 candidats. et les indépendants 3 sièges .

A l'école Pierre Brossolette, un nouveau conseil local FCPE a été créé: bonne nouvelle la FCPE y aura 2 élus en primaire et a 3 élus en maternelle

11/10/2014

Résultats sans appel

Au Taillis, la FCPE remporte les 7 postes et la PEEP 0, à La Garenne 4 postes et la PEEP 0.

Félicitations à tous et mention spéciale pour la Présidente de la FCPE!

la FCPE confortée

Au collège Guillaume Budé, après une année difficile, notamment avec la défense du plateau sportif transformé en parking au printemps, la FCPE consolide sa position et obtient 60 % des voix et 4 sièges.
Inscrits 1289 parents
Votants 369 
Abstentions 920
Taux de participation  28,63%
Votes blancs ou nuls 12 (en majorité pour non conformité des votes par correspondance)
Votes exprimés 357 

7 sièges étaient à pourvoir
Quotient électoral 51  (Nombres de suffrages nécessaires pour 1 siège )
FCPE 217 suffrages soit 4 sièges
PEEP 140 suffrages ssoit 2 sièges + un 3ème siège au bénéfice du plus fort reste.


Répartition des voix ces trois dernières  années



2012
2013
2014
FCPE
192
214
217
PEEP
143
145
140

Le renouveau

Après un retour aux Camaldules l'an dernier, la FCPE confirme et obtient 4 sièges en élémentaire et  2 sièges en maternelle.

Carton plein

Aux Godeaux, la FCPE fait le plein des voix et obtient 10 sièges en élémentaire et 5 sièges en primaire; ainsi qu'1 siège à la maternelle des Jardins de Concy

Flop des Gilets jaunes

A l'école Antoine-de-SainteExupéry qui fut, avec la maternelle Beauregard, à la une des médias lors de la rentrée, la liste Peep-Gilets jaunes a fait un flop et obtenu que 2  sièges : le Maire qui se disait soutenu dans son action de cadenassage des écoles a été démenti et c'est tant mieux pour l'Ecole de la République.

La FCPE progresse et obtient 6 sièges (37.93% ) !  Félicitations !

Au lycée

Résultats du lycée Talma de Brunoy :
350 votants sur 1178 inscrits (l'an dernier 420 votants)
FCPE 157 soit 45 % 2 sièges
Ecole dans la ville 193 soit 55% 3 sièges

10/10/2014

Représenter les parents au collège

Les représentants des parents d'élèves

  • facilitent les relations entre les parents d'élèves et les personnels.
  • Ils peuvent intervenir auprès des directeurs d'établissements pour évoquer un problème particulier, pour assurer une médiation à la demande d'un ou des parents concernés;
  • Un local de l'école peut être mis à disposition des associations de parents d'élèves, de manière temporaire ou permanente. Il peut servir notamment pour l'organisation des réunions, pendant et en dehors du temps scolaire.
  • Ils participent aux conseils de classe et au conseil d'administration.
    Ils participent également au conseil de discipline.

09/10/2014

Transports : le Conseil général donne suite !

La FCPE est mobilisée depuis fin août sur la question des transports scolaires; c'est la seule association de parents d'élèves qui travaille avec les transporteurs et le Conseil général à une amélioration de leur organisation :

Suite à nos échanges de ces derniers jours , le Conseil général nous a informés des améliorations suivantes à partir du 9 octobre 2014 : 
  • un car supplémentaire le matin à 8h pour la ligne 146,
  • un car supplémentaire le soir à 17h pour la ligne 143, compte tenu des difficultés,
  • création d'un circuit le soir à 18h05 pour les élèves de Budé.

08/10/2014

Des livres pour les Tarterêts

Les parents d'élèves de la FCPE 91 se mobilisent après l'incendie de l'école Jean Macé et de la médiathèque des Tarterêts. Nous comptons sur vous pour une grande chaine de la solidarité !


Socle commun et collège : le projet FCPE

Alors que la concertation sur le socle commun se déroule, il faut rendre connaissance du projet FCPE pour le collège de demain, fruit d'un travail collectif mené avec l'ensemble de ses militants depuis plusieurs mois.
Dans un document de 20 pages, la fédération pointe trois axes de réforme qu'elle présente au ministre de l'Education nationale :
  • Un collège qui permette aux élèves d'être acteurs de leurs apprentissages.
  • Un collège qui soit un véritable lieu de vie.
  • Des établissements ouverts sur leur quartier.
Objectif ? La réussite de tous les jeunes, à travers l'acquisition du socle commun de connaissances, de compétences et de culture et à travers la mise en place d'une véritable Ecole fondamentale, démarrant à l'école primaire et se poursuivant au collège.
La FCPE souhaite rappeler haut et fort que le collège unique n'est pas le collège de l'uniformité, mais le lieu où tous les élèves apprennent ensemble, dans le respect des rythmes de chacun.

+ d'infos:

Projet de la FCPE pour le collège.

Échec scolaire : 140.000 élèves exclus du système. 10 idées pour réinventer le collège, tribune de Maya Akkari (Terra Nova) et Paul Raoult (FCPE), publiée sur Le Plus (Nouvel Obs), le 25 mai 2014.

06/10/2014

Transports : ça roule (... bientôt)

Suite à la rencontre du jeudi 2 octobre entre le Conseil général, les cars Suzanne, le principal du collège Budé et la FCPE,  les propositions d'amélioration des transports scolaires proposées par les cars Suzanne nous ont été soumises par le Conseil général vendredi soir.

La FCPE y a travaillé tout le week-end et a fourni un rapport complet au CG91 expliquant les modifications à apporter, notamment :

04/10/2014

Conseil d'administration au collège Budé

Compte rendu du CA du 2 octobre 2014 

Ordre du jour :

Le Projet d’établissement intitulé « Vivre et construire sa réussite au collège » est le résultat d’un travail fait en équipes et commencé en début d’année 2014. Il est effectif sur 3 ans (2014-2017). Il a été étudié en Commission permanente le 30/9 (avec 2 parents élus FCPE et 1 PEEP). A noter, parmi les points faibles de l’établissement qui peuvent intéresser directement les parents : « les installations sportives réparties sur la commune et relativement éloignées du collège » et « la connectivité informatique bien trop lente pour permettre un bon développement des TICE et l’utilisation de l’ENT ». Le texte de 34 pages a été voté ainsi que le contrat d’objectifs:

03/10/2014

ENT : aide à l'utilisation du cahier de textes




Le point sur les transports scolaires


Une réunion s'est tenue le 2 octobre en présence des représentants du Conseil général de l'Essonne, du principal du collège G.Budé, du transporteur (Cars Suzanne) et de la FCPE, seule association de parents d'élèves travaillant sur ce dossier .

La situation devrait se débloquer très vite et de nouveaux circuits et horaires nous serons soumis dans les heures qui viennent. Affaire à suivre , ici même!

02/10/2014

Le plateau sportif est -il prêt?

Alors que nous nous réjouissions de la remise en service du plateau sportif, il semble que les travaux ne soient pas terminés. Ce matin encore le plateau était occupé mais ... par des peintres! un mois après la rentrée, c'est long !

Rappelons que chacun s'accorde à reconnaitre les difficutés faites à l'enseignement de l'éducation physique et sportive en raison de l'éloignement des équipements sportifs.


jeudi 2 octobre, travaux sur le plateau sportif


01/10/2014

Déclaration de la FCPE 91 au CDEN de l’Essonne

Monsieur le Préfet, Monsieur le Directeur Académique, Mesdames et Messieurs les membres du Conseil départemental de l'éducation nationale ,
Le 30 septembre 2014,

La rentrée scolaire 2014 se place sous le signe de la généralisation de l’application de la réforme des rythmes scolaires à toutes les écoles publiques de France. Or l’actualité a démontré que la loi ne s’applique pas à tous et particulièrement en Essonne !
Le mercredi 3 septembre, les écoles de Yerres, Savigny-sur-Orge, Viry-Châtillon, étaient fermées laissant les élèves sur le trottoir et les familles démunies.

Le plateau sportif restitué aux collégiens

Six mois après le remplacement du plateau sportif par un parking, un mois après la rentrée, les collégiens vont retrouver leur "terrain de sport" à proximité du collège... Bravo à tous ceux qui se sont mobilisés !



Les actions de la FCPE

Lettre adressée au député maire de Yerres le 2 avril 2014
Lettre adressée au président du Conseil général de l'Essonne le 1er avril 2014
Manifestation contre la destruction du plateau sportif du 29 mars 2014
Tous les articles

Le conseil de classe

La désignation des représentants des parents d’élèves au conseil de classe


Le chef d'établissement réunit, au cours du premier trimestre, les responsables des listes de candidats qui ont obtenu des voix lors de l'élection des représentants de parents d'élèves au conseil d'administration, pour désigner les deux délégués titulaires et les deux délégués suppléants des parents d'élèves de chaque classe, à partir des listes qu'ils présentent à cette fin. Le chef d'établissement répartit les sièges compte tenu des suffrages obtenus lors de cette élection. Art. R. 421-50 du code de l’éducation.

 Le fonctionnement du conseil de classe


Le conseil de classe se réunit au moins trois fois par an, et chaque fois que le chef d'établissement le juge utile.
Le conseil de classe examine les questions pédagogiques intéressant la vie de la classe, notamment les modalités d'organisation du travail personnel des élèves. 
Le professeur principal […] ou un représentant de l'équipe pédagogique expose au conseil de classe les résultats obtenus par les élèves et présente ses observations sur les conseils en orientation formulés par l'équipe. Sur ces bases et en prenant en compte l'ensemble des éléments d'ordre éducatif, médical et social apporté par ses membres, le conseil de classe examine le déroulement de la scolarité de chaque élève afin de mieux le guider dans son travail et ses choix d'études.
Le conseil de classe se prononce sur les conditions dans lesquelles se poursuit la scolarité de l'élève. Art. R. 421-51 du code de l’éducation

Etre parent délégué en conseil de classe : quels droits ? quels devoirs ?


Le rôle des parents au sein du conseil de classe est important. Le parent, membre à part entière du conseil de classe aura à se prononcer sur la suite qu'il conviendra de donner à la scolarité d'un élève. Il s'agit là d'une grande responsabilité qui peut engager l'avenir d'un jeune :
  • Les parents représentent un lien entre les professeurs et l'administration du collège d'une part  et les familles d'autre part.
  •  Ils s'informent sur la vie de la classe et cherchent, avec le conseil de classe, des solutions aux éventuelles difficultés.
  • Ils représentent les parents et les familles. Ils doivent donc savoir ce que ces derniers pensent. Ils sont attentifs aux cas d'élèves ou familles isolés ou en difficulté, sans chercher à se substituer, dans ce cas, aux intervenants professionnels (professeurs, administration, assistance sociale, médecin scolaire).
  • Un délégué de parents aux conseils de classe s'intéresse bien sûr à l’ensemble des élèves, et pas seulement au cas de son propre enfant.
  • Un parent volontaire peut être délégué de parents pour une classe dans laquelle il n'a pas d’enfant.

 Quelques conseils aux représentants des parents :


A partir du moment où vous êtes désignés :
  • Vous assurer que l'établissement a bien fait connaître votre nom et vos coordonnées aux parents de la classe.
  • Vous procurer l'adresse des parents de la classe (dans la mesure où ceux ci ont accepté la communication de leurs coordonnées aux représentants des parents).
  • Prendre contact avec les élèves.
  • Prendre contact avec les parents. Interroger les parents par un questionnaire transmis par les élèves.
Compte rendu du conseil de classe
Un compte rendu, un bilan très court, est envoyé aux parents d'élèves.

30/09/2014

Transports : une éclaircie

La FCPE a enfin réussi à obtenir du Conseil général l'organisation d'une réunion sur la question des transports scolaires et notamment la desserte du collège Guillaume Budé (circuits, horaires, etc  ).

Cette réunion se tiendra jeudi 2 octobre à 9 h. en présence des représentants de la FCPE, du Conseil général, du principal du collège Budé et des transporteurs.

D'ici là, vous pouvez nous contacter par mail. pour nous faire part des difficultés rencontrées par vos enfants  (circuits, horaires, etc  )

Politique et associations de parents d'élèves, la suite ...

Suite à notre article précédent sur les liens entre  associations de parents d'élèves et  politique,  qui font débat actuellement à Yerres, nous portons à votre connaissance cette lettre, signée par un responsable des "gilets  jaunes".
On y apprend que la PEEP "soutient le Maire mais ne fait pas de politique"   ... mais à coup sûr, de la désinformation sur les rythmes scolaires. Est-il utile d'entretenir la confusion?



Conseil d'administration du collège Budé

Les parents élus FCPE ont exprimé le  souhait  que soient ajoutés à l'ordre du jour du conseil d'administration du 2 octobre, au titre des questions diverses, les points suivants :
  •  Cars scolaires : où en sont les négociations avec le Conseil Général et la STRAV pour une modification des horaires de passage des cars qui, à l'heure actuelle, obligent les élèves à arriver avec 30 minutes d'avance sur l'horaire d'ouverture du collège
  • Classe foot : quel est son fonctionnement et sa portée pédagogique au regard de remarques formulées par des parents d'élèves de cette classe concernant des problèmes de discipline. 
  •  Pronote : est-il possible d'y avoir accès en dehors de l'ENT qui présente, depuis la rentrée, des dysfonctionnements.
  • Règlement intérieur : pourrait-on permettre aux élèves qui déjeunent au premier service et qui terminent la journée de cours à 17 h 50 de goûter pendant la récréation de l'après-midi ?
  • Règlement intérieur : un enseignant peut il donner une punition collective ? Peut-il sanctionner l'ensemble de la classe en la retenant au-delà des heures prévues sur l' emploi du temps ?

29/09/2014

Subventions municipales aux coopératives scolaires


Présentée en Commission des affaires sociales, scolaires et petite enfance, le 30 septembre 2014 puis au Conseil municipal, le 13 octobre, la convention entre la ville et l'OCCE 91, qui regroupe les coopératives scolaires, prévoit une subvention de 450 euros par classe et par an pour les sorties scolaires :

Rapport de présentation au Conseil municipal
Il est donc ainsi octroyé 15 € par élève et pour l'année pour les sorties éducatives et culturelles ...

Dans cette perspective , il serait utile de connaître le montant des dépenses engagées par la ville pour poser des cadenas sur les écoles, changer les serrures et affréter des bus pour manifester à Evry le 3 septembre.
Nous ne connaissons pas encore ce montant, mais, selon la FCPE locale, la ville de Montgeron  a dépensé pour les mêmes manifestations (source: conseil municipal):
  • Location des bus pour la manifestation à Evry : 1254 € euros HT
  • Opération cadenassage et changements de serrures des écoles : 3400 euros HT
Si le montant dépensé à Yerres se révéle de même ampleur (4654 € HT ... Yerres comptant 5 écoles de plus que Montgeron), c'est l'équivalent de 310 sorties scolaires individuelles d'élèves qui se sera envolé en fumée.
La ville aurait été mieux inspirée de consacrer cet argent à l'éveil culturel de nos enfants!

24/09/2014

A pied, en bus ou en car de tourisme

La situation des transports scolaires vers le Collège Budé ne s'améliore pas : le Conseil général de l'Essonne CG91 n'a toujours pas contacté le Principal du collège, aucune information n'a été donnée aux familles et nous restons dans l'attente d'une réunion en ... urgence.

Les horaires ne sont pas respectés : les collégiens ne prennent plus les bus  et rentrent donc à pied.
Lundi 22 septembre, le bus 148M de 8h52 n'est pas passé et les élèves ont attendu jusqu'à 9h15, avant de partir à pied au collège.

Les itinéraires sont aberrants :
Une de nos  réclamations concernait un bus qui arrivait  au collège le matin à 8h au lieu de 8h20 comme l'an dernier. La solution proposée?  la ligne 148 passe devant le collège Budé à 8h, sans arrêt:  le bus file au collège Bellevue avant de revenir au collège Budé pour  8h30, heure de fermeture des grilles !...les élèves ont donc 45 minutes de bus...

Les familles portent réclamations auprès du Conseil général et demandent le remboursement des frais engagés, faute d'être entendus.

Nicole LAMOTH nous a indiqué qu'elle interviendra auprès du Conseil général et nous tiendra informés de ses démarches.

21/09/2014

Le plateau sportif, suite et ... à suivre

Ce printemps, les parents d'élèves FCPE du collège Budé se sont mobilisés pour défendre le plateau sportif aux abords du collège, remplacé à la hâte par un parking.

Cette action a semblé porté ses fruits ; en effet un nouvel aménagement était prévu en cette rentrée :
Le Journal des Yerrois, septembre 2014

Les parents d'élèves restent vigilants car 20 jours  après la rentrée, contrairement à ce qui est indiqué dans cet article, les tracés (hormis quelques traces anciennes sur terrain de hand) et la piste sont inexistants, le sautoir inachevé.






Politique et associations de parents d'élèves

La rentrée a été mouvementée : arrêtés municipauxcadenas sur les écoles, manifestation des élus à Evry et affrètement de bus devant les écoles pour s'y rendre, nouveau référendum  pour choisir le mercredi ou le samedi après la consultation qui avait déjà acté le choix du mercredi ...

Tract Ville de Yerres
La FCPE rappelle qu'elle ne s'est pas associée à ces actions politiques et regrette que les "gilets jaunes" et la Peep aient, pour leur part, défendu la fermeture des écoles de la République, la suppression d'heures d'enseignements pour leurs enfants, ou appeler à manifester avec des élus.









Affiche  Ecole Saint-Exupéry de Yerres
Dans ce contexte, le Monde,  dans son édition du 6 septembre, a publié un article sur ce mouvement des gilets jaunes assez éclairant:
"Ce mouvement, qui se présente comme « apolitique » et « asyndical », même s'il dispose de relais auprès des maires, n'a jamais fait dans la demi-mesure. [...]
« On compte dans leurs rangs beaucoup de parents inquiets, de bonne foi, et d'autres plus politisés, voire instrumentalisés, estime Sébastien Sihr, du SNUipp-FSU, syndicat majoritaire dans le primaire. 

Sur la  "proximité avec un certain nombre d'édiles", les gilets jaunes indiquent « C'est nous qui avons fait appel à eux, on partait de rien, ils nous ont aidés à financer beaucoup de choses lors des mobilisations » [...] Des billets de train, des cars affrétés, un micro, une sono, un groupe électrogène… « Mais pour la mobilisation du 6 septembre, ce sont eux qui nous ont contactés, assure-t-elle. Ils nous ont apporté un soutien moral, matériel et financier, et peu importe l'étiquette, il faut les en remercier. »
Une instrumentalisation politique ? « On y trouve des gens qui veulent défendre l'école, mais aussi une stratégie politicienne» [...]
Désinformation ? Maladresse, amateurisme, diront certains. Après avoir manifesté aux côtés des Gilets jaunes, le syndicat national des écoles (SNE, minoritaire) s'en est désolidarisé, quand la question du boycott de l'école s'est posée. « Impossible de rester lié à une mobilisation qui abîme l'école », explique Pierre Favre, du SNE . 
Conf. de presse, élus 23.04 - à gauche : les gilets jaunes